• Le boudoir des optimistes

Carnet de Voyage # 2.2 Tahiti - croyances

Suite à l'introduction, je te propose de te plonger dans la culture Tahitienne à travers les légendes, les croyances et les arts que j'ai pu approché lors de ce voyage.



Le TIKI


Si tu te promènes sur l'île, si tu vas au marché de Papete, tu y trouveras un grand nombre de petites figurines sculptées en bois, en nacre, sous forme de bijoux ou dessiné sur des cartes. Cette figure assez abstraite représente le TIKI.

Il proviendrait des îles marquises mais reste un emblème présent et respecté chez polynésien.


Le Tiki peut avoir différents aspects et avoir différentes significations : il peut véhiculer la notion de savoir, de pouvoir, de sagesse...

Il prend la forme de sculpture, de bijoux comme porte bonheur mais est aussi très présent sur les tatouages tahitiens (qui n'ont rien d'un effet de mode mais sont "encrés" dans la culture).


Un tiki dans le jardin protège et éloignerait les mauvaises énergies. Ce symbol, cette figure, cette entité "Tiki" ne serait ni bonne ni mauvaise. Elle pourrait tout aussi bien protéger qu'être très négative et néfaste si on venait à la déranger, à la contrarier.

Certains écrits disent que des "sorciers polynésiens" considéraient le Tiki comme le créateur de l'Homme. Comme l'héritier du "MANA" c'est à dire une énergie qui relie les éléments, la terre, l'univers aux hommes.




Le MANA


J'ai posé la question "c'est quoi le mana exactement ?" à plusieurs tahitiens. Ils y répondent prudemment sans y répondre.

"Le MANA" ça se ressent, ça se vit, en fait on le sait, on le connait, on le reconnait mais on ne l'explique pas.

C'est une chose, une force, une énergie qui nous dépasse, on le sent on le ressent mais on ne le voit pas.

L'une des tahitienne à qui j'ai posé la question m'a dit : "Tu vois, je ne peux pas te l'expliquer mais je peux te donner un exemple, je l'ai ressenti le mana lors de ma participation au HEIVA avec ma soeur. (le Heiva est une compétition de danse qui demande beaucoup de préparation mais qui est accessible à tous, enseignants, artisans, femmes aux foyers, tout le monde peut s'y inscrire). Quand je dansais, que le groupe ne faisait qu'un, la musique, les corps animés, j'ai ressentis le Mana".


Le Mana est une chose un peu magique, une énergie, quelque chose qui n'est ni bon, ni mauvais, qui peut être agréable ou désagréable. C'est quelque chose d'expressif mais d'imperceptible. Il serait également associé avec la balance vie/mort. Mais il est également très attaché à la nature, aux éléments ?


Si je devais donner une définition du "mana" de part ce qu'on m'a dit, ou ce que j'ai lu, je dirais que c'est un sentiment puissant que l'homme peut ressentir dans différentes circonstances comme : La sensation de faire partie ou d'être témoins de quelque chose de grand, de naturel, de puissant qui nous dépasse.










LEGENDES 



Si certains désirent prendre connaissance des légendes Tahitiennes, j'ai trouvé un site formidable.

Rappelle toi, je t'expliquais ici que Tahiti faisait partie des "îles du vent".

Je te mets le lien de "Tahiti Héritage" ici qui rassemble les légendes :

- Des îles du vent

- Des Australes

- Îles sous le vent

- Îles marquises

(...)


La montagne percée.







Voici, pour finir, la légende de la montagne percée : source : Tahiti Héritage, et c'est ici pour lire la légende au complet.


" Aux Iles Tuamotu, il n’y a pas de montagne, les gens étaient donc jaloux de Moorea où il y en avait beaucoup. Une nuit, ils décidèrent d’aller là-bas et de voler une des montagnes, le mont Rotui. Mais le héros tahitien Pai veillait !


La tentative de vol du Mont Rotui.


Donc Hiro, ses frères et sœurs, qui étaient tous des demi-dieux, vinrent à Moorea dans une énorme pirogue avec toute une bande, et ils attachèrent de solides lianes de pohue (Merremia peltata) autour du mont Rotui, la Montagne Sacrée, et quand ils se mirent à tirer, Rotui commença à se séparer de la terre et devint une péninsule avec de l’eau sur trois des côtés de la montagne.


L’empreinte de Pai


Alors que le plan des voleurs semblaient voués au succès, Pai, qui était un autre demi-dieu et qui habitait Tahiti, fut éveillé par son père, un grand tahua (sorcier). Pai dit le père : "Lève toi et prends ta lance magique et jette là vers Aimeho (Moorea) aux huit radiations" . Et Pai grimpa sur la colline de Tata’a à Punaauia et il jeta sa lance en direction de Moorea. Ce faisant, Pai fit un tel effort pour jeter sa lance que, dans un rocher de la Pointe Tata’a à Punaauia, l’empreinte de son pied est encore visible aujourd’hui.


La montagne percée


La lance magique de Pai partit à grande vitesse en direction de Moorea et fit un trou à travers une montagne qui s’appelle depuis Mou’a Puta, la montagne percée. La lance siffla dans l’air en traversant Moorea et continua sa course jusqu’à Raiatea où elle fendit une des montagnes de cette île. Le bruit que fit la lance en passant réveilla tous les coqs de Moorea au milieu de la nuit et ils se mirent à chanter. Quand les voleurs entendirent les coqs chanter, ils crurent que c’était l’aube et ils tirèrent si fort sur le Rotui qu’ils brisèrent un morceau de la montagne qui fut projeté jusqu’à Raiatea où on peut encore le voir aujourd’hui.


3 vues

Posts récents

Voir tout